Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 09:00

Une des caractéristiques de notre époque dite moderne est la rapidité ; notre société est très friande de résultats rapides et de technique ou de méthodes efficaces et performantes pour arriver dans un délai très court à des résultats sûrs. Quelque que soit le domaine, profane et pseudo-spirituel, aujourd’hui le résultat doit être de plus en plus performant, de plus en plus rapide et même si durant un long temps ces résultats ont été là, il suffit qu’un autre temps très court viennent faire oublier ces anciens résultats et jeter l’opprobre sur celui ou ceux qui ont construit l’édifice et les reléguer dans les oubliettes du passé. Le temps est effectivement devenu fou ou démoniaque, il ne se mesure même plus selon le rythme calendaire qui est déjà différent du temps cyclique mais au rythme de la performance où le jour et la nuit sont remplacé par une grille d’évaluation.

 

Conne nous avons dit plusieurs fois nous ne ferons pas ici la description de notre monde actuel, qui par sa progression dans ce cycle obscurcie toujours un peu plus notre espace jusqu’à ne même plus faire la différence entre l’Occident et l’Orient. Mais, comme nous vivons dans ce monde nous constatons cette solidification. Que chacun se rende bien compte que cette pression matérialiste ne pourra s’achever que par une nouvelle naissance de l’esprit dans un cycle approprié, car de quelque point de vue que l’on se place l’Esprit sera toujours supérieur à la matière et ce malgré les efforts puissants de ceux qui veulent nous faire croire le contraire. Une nouvelle tendance appelée dissolution se met petit à petit en place c’est le domaine que j’ai nommé plus haut : pseudo-spirituel. Nous constatons que la critique que nous faisons de notre soi-disant époque moderne est repris par de nombreux faussaires qui promettent sous couvert de spiritualité monts et merveilles et que nombreux sont nos contemporains qui ont du mal à résister aux chants des sirènes qui étant bien évidement imprégnés de notre époque nous affirme que cette pseudo-spiritualité nous aidera à traverser ce monde et que nos progrès seront rapides. Nous voyons bien là que nous sommes totalement à l’opposé de la direction donnée par l’Axe sacrée.

 

Ceux qui ont ressenti leur Etincelle et qui parcourent leur chemin savent que chaque chemin est personnel et ceux qui débutent leur route doivent savoir qu’il n’existe pas de techniques ni de méthodes pour arriver au plus vite à leur destination et que tous ceux qui en proposent, et ils sont de plus en plus de nombreux, ne nous parlent pas de la même chose. Chaque individualité étant différente, chaque chemin est différent, pour retrouver le Soi situé au cœur de tous les Etres. S’il n’existe pas des méthodes, le chemin de la Vérité est balisé par trois grandes arches : L’initiation, l’étude de la doctrine ; la Connaissance et la réalisation.

 

L’initiation permet au croyant qualifié de recevoir la Lumière, l’étude de la doctrine, grâce à l’intuition intellectuelle du cœur, permet à l’initié, s’il le peut de gravir les marches de la Connaissance et au fur et à mesure qu’il monte cet escalier il pourra réaliser l’enseignement de cette Connaissance qui effectivement et elle seule pourra le conduire, le cas échéant, à l’Etat primordial et à la Délivrance. Sans la réalisation, l’enseignement ne peut pas être complet et le but rechercher certainement pas atteint. Cet enseignement originairement oral a été depuis transcrit dans des livres mais comme toute transcription elle ne peut qu’être imparfaite car comment transcrire l’inexprimable ? A l’exception du symbole, aucune transcription ne pourra véhiculer l’Absolu ou l’Infini. La réalisation de l’enseignement passe par le dépouillement, le détachement et la soumission. Ces trois éléments réunis peuvent nous fournir la clé du monde que nous recherchons. Nous avons utilisé le terme de croyant car aucune équivoque ne doit exister quand il s’agit de la Tradition. Nous avons déjà signalé que le domaine de la croyance était celui de l’exotérisme et le domaine de la connaissance celui de l’ésotérisme mais l’un et l’autre sont liés, l’exotérisme et un des moyens de réaliser l’ésotérisme et ce dernier ne peut être réalisé pleinement sans une participation au premier. Ceci élimine scrupuleusement tous ceux ou toutes organisations ou associations qui au commencement ne place pas la croyance comme fondement de leur activité. Avec l’initiation, cette croyance se transforme en connaissance mais elle est toujours présente et indispensable.  Nous reviendrons ultérieurement sur les notions de dépouillement, de détachement et de soumission mais nous voulons préciser ici l’importance de la croyance. Cette conception s’applique à ceux qui vivent dans un lieu du monde qui a connu ce type de tradition, le monde occidental et une partie du monde oriental.

 

Dans ces lieux là, on constate une dégénérescence non seulement du domaine ésotérique mais aussi du domaine exotérique, comment un individu peut-il suivre une voie spirituelle traditionnelle ? Au vue de l’extrême éloignement du principe, il devient de plus en plus difficile de suivre cette voie là. Et cette chose étant certaine, les individus pouvant arriver à destination de leur chemin sont très peux nombreux mais il ne s’agit pas pour cela de renoncer, bien au contraire, pour celui qui est qualifié, l’ascension de la Montagne Blanche devient une nécessité et là où elle le conduira, dans la situation actuelle, sera de toute façon une portion importante du chemin, l’essentiel étant de faire tout ce qui nous est possible dans l’état dans lequel nous nous trouvons. Si nous franchissons les trois grandes arches, alors la source de la Lumière primordiale ne sera plus très loin. Comme nous l’avons déjà indiqué, l’homme véritablement traditionnel ne peut pas vivre dans notre monde actuel, il devra donc au fur et à mesure de l’avancement de son chemin se mettre en retrait de ce monde là, un retrait qui peut sembler au début moins visible de l’extérieur mais néanmoins présent de l’intérieur et au fur et à mesure de l’avancement sur le chemin l’intérieur prendra la place de l’extérieur. Le sablier nous indique qu’une fois que la porte du cœur s’est ouverte le sacré, qui vient du haut, doit remplacer le profane selon le temps nécessaire.


Laurent Mollard - Le Monde Sacré d'Emmanuel.  

Partager cet article

Repost 0
Published by laurent - dans Tradition
commenter cet article

commentaires

Profil

  • laurent
  • Pélerin de l'Absolu
  • Pélerin de l'Absolu

Le moment est venu.

Dans notre monde actuel, le profane qui a remplacé depuis bien longtemps le sacré, a érigé le matérialisme en dogme, ce dernier est aujourd'hui remplacé par la spéculation financière. Tous ceci nous indique bien qu'un nouveau cycle va voir le jour et c'est bien sur la naissance de ce prochain cycle que nous devons nous pencher. Il nous faut pour cela préserver la doctrine de la Tradition Primordiale afin de la transmettre à ceux qui peupleront ce nouveau cycle. La préserver signifie que nous devons la posséder effectivement, c'est à dire la réaliser, car c'est uniquement de cette façon que nous pourrons la transmettre à ceux qui sont qualifiés.

L'harmonie humaine est la première étape du redressement qui doit s'opérer. www.loidharmonie.com

Nous souhaitons donc accueillir librement tous ceux qui ont réalisés leur Unité, ceux qui cheminent sur l'Axe de la Vérité, mais aussi tous ceux qui étant qualifiés ne sont pas arrivés à la destination de leur chemin. Précisons qu'il ne s'agit aucunement pour nous de créer une "organisation" quelconque doublée d'un prosélitisme appuyé, ce serait tout le contraire de l'esprit traditionnel où chaque chemin est personnel. C'est la Connaissance qui éclaire le chemin. L'oeuvre de René Guénon, qui est celui qui a mis en lumière cette doctrine éternelle et universelle, nous servira de support précis et indéfectible. Comme lui, nous nous attribuons aucune paternité sur cette doctrine puisqu'elle est véritablement métaphysique, c'est à dire supra individuelle caractérisé par son domaine véritablement transcendant et universel. Nous nous considérons comme des "témoins" qui transmettent cette doctrine immuable. Nous souhaitons humblement "éveiller" ceux de nos contemporains, qualifiés, grâce à l'aide de la Connaissance afin de préparer le cycle à venir. 

Recherche

HABEMUS MUNDI

Source de l'Absolu...

 

Par le Principe,

Par la Nature,

 

Au Nom de la Volonté,

Au Nom de l'Amour,

Au Nom de la Foi,

 

Au Nom du Très-Haut,

Au Nom du Père,

Au Nom du Seigneur,

 

HABEMUS MUNDI

Le Monde Sacré d'Emmanuel

 



Pour lire les 10 premières pages ou commander cliquer ici

OEUVRONS ENSEMBLE

crisemonde

 

Envoyez nous vos commentaires de ce livre, chapitre par chapitre. Nous les étudierons ensemble.

Le Nom Invoqué

La Lumière de l'aube du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son coeur maintenant vraiment libéré
Lui ouvre le vestibule de l'Unique Palais
Où séjourne l'Amour du Nom Invoqué.

La Lumière de midi du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Ses Yeux s'émerveillent des bourgeons
Du jardin sacré bruissant de mille chants
Où demeure l'Arbre de la Vérité.

La Lumière du crépuscule du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son esprit enfin dévoilé entend
Le Maître s'en aller doucment
Laissant place à la Grande Paix.

La Lumière de minuit du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son souffle devenu éternel
Trouve dans l'immensité étoilée
Le repos auprès du Nom Invoqué.

AGORAVOX

Cliquez ici pour lire les articles publiés sur AGORAVOX