Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 19:46

Le chemin débute dans l’obscurité

Seule une faible lueur brille au loin

Cette obscurité devient de plus en plus profonde

Le début de la marche semble nous éloigner de cette lumière

Périlleuse marche qui nous écorche les pieds

Parfois les mains car de très nombreuses chausse-trappes sont dissimulées sur le chemin

Il nous faut donc nous accrocher pour ne pas tomber

Mais savons nous où va cet abîme ?

Ne nous faudrait il pas tomber, lacher-prise, afin de toucher le fond

Et ainsi pouvoir remonter sans a-priori, juste pour le plaisir de remonter

Savoir de quoi est composé le fond pour pouvoir remonter plus léger

Cette lumière est toujours là, même au fond, n’est-elle pas le reflet

De la lumière véritable, le miroir de cet éclairage universel ?

Avant de tomber, il faut néanmoins parcourir une certaine partie du chemin

Qui nous indiquera lui-même le moment où nous pourrons tomber

Cette première partie est une préparation à la chute

Elle ne nous enseigne pas de quoi est composé ce fond

Mais comment tomber afin de pouvoir se relever droit, à l’équerre

Beaucoup de contresens composent cette première partie

Des impasses aussi qui peuvent être longues mais la marche en arrière

Fait aussi partie du chemin

La déception, la peur, l’angoisse, la désillusion

L’égo en fait, cette dualité qui est en nous

Font partie du chemin

C’est la remontée qui donnera naissance à l’Unité

Pas n’importe qu’elle remontée, celle qui nous conduit à la Lumière principielle

Dont nul ne peut la contempler face à face dans sa condition d’homme

Le chemin qui suit la remontée est un tracé solitaire

Dégagé de l’extérieur pour marcher sur un sentier rectiligne et plat

Composé d’un sol qui rend l’avancée toujours plus agréable

Le chemin ne se raconte pas

Il est la vie intérieure de celui qui chemine

Il est le secret inviolable du marcheur

D’ailleurs même pas secret car il ne peut être compris

Que par celui qui chemine sur son chemin

La vertu accompagne le cheminant

Non pas la vertu moralisante pour les autres

Mais la vertu pour soi, du Soi, éclatante dans sa simplicité et sa nature

Ah qu’il est dur ce chemin qui nous conduit vers l’inconnu

Mais n’est-il pas le seul tracé qui vaille d’être suivi ?

Des jalons nous aiguillent

Encore faut-il pouvoir les discerner dans cette obscurité pesante

Mais celui qui marche dans l’Axe sacré sait qu’ils sont là pour le faire progresser

Sur cette ligne aux traits brisés qui deviennent rectilignes pour celui qui persévère

La Connaissance et la Volonté sont les moteurs du marcheur

Qui doit prendre garde à les alimenter régulièrement

Afin de ne pas terminer subitement ce chemin

Le doute et la crainte nous tiraillent tout au long de ce périple

Mais ils s’estompent par enchantement

Lorsque l’Amour surgit

Le marcheur comprend alors que cet amour a toujours été là

Caché par sa propre ombre

Alors peut apparaître en pleine lumière

Le Beau et le Vrai.

 

Laurent Mollard

Partager cet article

Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article

commentaires

Profil

  • laurent
  • Pélerin de l'Absolu
  • Pélerin de l'Absolu

Le moment est venu.

Dans notre monde actuel, le profane qui a remplacé depuis bien longtemps le sacré, a érigé le matérialisme en dogme, ce dernier est aujourd'hui remplacé par la spéculation financière. Tous ceci nous indique bien qu'un nouveau cycle va voir le jour et c'est bien sur la naissance de ce prochain cycle que nous devons nous pencher. Il nous faut pour cela préserver la doctrine de la Tradition Primordiale afin de la transmettre à ceux qui peupleront ce nouveau cycle. La préserver signifie que nous devons la posséder effectivement, c'est à dire la réaliser, car c'est uniquement de cette façon que nous pourrons la transmettre à ceux qui sont qualifiés.

L'harmonie humaine est la première étape du redressement qui doit s'opérer. www.loidharmonie.com

Nous souhaitons donc accueillir librement tous ceux qui ont réalisés leur Unité, ceux qui cheminent sur l'Axe de la Vérité, mais aussi tous ceux qui étant qualifiés ne sont pas arrivés à la destination de leur chemin. Précisons qu'il ne s'agit aucunement pour nous de créer une "organisation" quelconque doublée d'un prosélitisme appuyé, ce serait tout le contraire de l'esprit traditionnel où chaque chemin est personnel. C'est la Connaissance qui éclaire le chemin. L'oeuvre de René Guénon, qui est celui qui a mis en lumière cette doctrine éternelle et universelle, nous servira de support précis et indéfectible. Comme lui, nous nous attribuons aucune paternité sur cette doctrine puisqu'elle est véritablement métaphysique, c'est à dire supra individuelle caractérisé par son domaine véritablement transcendant et universel. Nous nous considérons comme des "témoins" qui transmettent cette doctrine immuable. Nous souhaitons humblement "éveiller" ceux de nos contemporains, qualifiés, grâce à l'aide de la Connaissance afin de préparer le cycle à venir. 

Recherche

HABEMUS MUNDI

Source de l'Absolu...

 

Par le Principe,

Par la Nature,

 

Au Nom de la Volonté,

Au Nom de l'Amour,

Au Nom de la Foi,

 

Au Nom du Très-Haut,

Au Nom du Père,

Au Nom du Seigneur,

 

HABEMUS MUNDI

Le Monde Sacré d'Emmanuel

 



Pour lire les 10 premières pages ou commander cliquer ici

OEUVRONS ENSEMBLE

crisemonde

 

Envoyez nous vos commentaires de ce livre, chapitre par chapitre. Nous les étudierons ensemble.

Le Nom Invoqué

La Lumière de l'aube du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son coeur maintenant vraiment libéré
Lui ouvre le vestibule de l'Unique Palais
Où séjourne l'Amour du Nom Invoqué.

La Lumière de midi du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Ses Yeux s'émerveillent des bourgeons
Du jardin sacré bruissant de mille chants
Où demeure l'Arbre de la Vérité.

La Lumière du crépuscule du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son esprit enfin dévoilé entend
Le Maître s'en aller doucment
Laissant place à la Grande Paix.

La Lumière de minuit du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son souffle devenu éternel
Trouve dans l'immensité étoilée
Le repos auprès du Nom Invoqué.

AGORAVOX

Cliquez ici pour lire les articles publiés sur AGORAVOX