Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 21:01

In Principio

Jean baptiste proclamait que lui baptisait dans l’eau alors que celui qui est derrière lui baptisera dans l’esprit. Cette affirmation nous indique qu’il y a une différence entre l’eau et l’esprit, entre le baptême et l’initiation. Car le baptême dans l’esprit peut correspondre à l’initiation entendue dans le sens traditionnel : recevoir la Lumière ; Fiat Lux, afin d’ordonner le chaos car son but se situe au-delà des possibilités individuelles. Elle est une oeuvre de réalisation dont l’origine est non humaine.

 

La suite de l’évangile nous indique que Jésus se fait baptiser par Jean ce qui indique là aussi assez clairement que la voie intérieure passe forcément par l’extérieur et donc l’ésotérisme ne peut être effectif que s’il est implanté sur un exotérisme. Et la suite de l’évangile nous le confirme puisqu’au moment où Jésus sort de l’eau une voix se fit entendre qui lui dit que c’est en lui qu’elle a mit tout son amour. L’amour correspond bien au côté « public » de notre tradition occidentale alors que la « connaissance » correspond bien au côté intérieur de cette même tradition. L’intérieur d’une tradition contient en lui-même l’universel.

 

Laurent Mollard

Repost 0
Published by laurent - dans concentration
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 10:17

Que la Lumière soit !

La doctrine contient le dogme et au-delà car ce qui est à l'exterieur est contenu en principe dans ce qui est à l'intérieur. Son caractère est universel.

VINCIT OMNIA VERITAS
------------------------------
Le Monde Sacré d'Emmanuel

Repost 0
Published by laurent - dans concentration
commenter cet article
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 20:46

C’est dans ce seul passage du nouveau testament qu’il est fait mention des mages venus d’Orient sans d’ailleurs nous donner leur nombre. Le chiffre trois n’est pas le fruit du hasard puisque c’est le chiffre ternaire de la tradition chrétienne. Ensuite nous apprenons qu’ils offrirent au nouveau né de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

 

La lecture traditionnelle nous enseigne que justement par cette action nous pouvons reconnaître le Christ comme union des trois mondes : la terre (l’homme) représentant le pouvoir royal avec l’or, l’atmosphère (l’âme) représentant le pouvoir sacerdotal avec l’encens et le ciel (l’esprit) représentant le maître spirituel ou prophète avec la myrrhe. Ce triple dépôt est le gage de la parfaite orthodoxie du Christianisme avec la tradition primordiale.

 

L’évangile nous indique aussi que les mages sont venus d’Orient quand ils ont vu se lever son étoile. Nous apprenons ainsi que c’est bien en orient que se trouvait la tradition primordiale et qu’ils sont venus saluer une « nouvelle forme » de la tradition en lui apportant leur consentement. Quand nous parlons de « nouvelle forme » de la tradition, il faut comprendre que la tradition s’adapte au monde dans lequel elle évolue. Il n’y a que dans la période actuelle que cette « nouvelle forme » sera l’aube d’un nouveau cycle.  Pour cela ils ont vu se lever l’étoile qui symbolise la Lumière c'est-à-dire le rayon céleste qui vient illuminer le chaos. Cette Lumière nous indique ici la transcendance, l’Axe Sacré qui nous relie au Principe et qui relie le Christ à la Tradition primordiale. Cette notion de transcendance exclut de fait toute interprétation proprement actuelle de l’immense majorité des « ésotérismes » qui voient le jour dans notre monde.

 

Laurent Mollard

Repost 0
Published by laurent - dans concentration
commenter cet article
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 10:51

Que la Lumière soit !

La connaissance de soi est le passage obligé qui nous conduit à la Connaissance du Soi. La première doit se faire sans complaisance mais sans peur car la seconde nous indique que chacun occupe la place qui est la sienne.

VINCIT OMNIA VERITAS
------------------------------
Le Monde Sacré d'Emmanuel

Repost 0
Published by laurent - dans concentration
commenter cet article
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 11:38

Que la Lumière soit !

La Lumière contenue dans notre coeur ne faiblit jamais, c'est nous qui nous détournons d'elle. Nous la voilons de manteaux tellement épais que nous ne savons même plus qu'elle est là. Eveillés, nous ne savons pas si nous pourrons tous les enlever mais nous devons tout faire pour lever le plus de voiles.

VINCIT OMNIA VERITAS
---------------------------------
Le Monde Sacré d'Emmanuel

Repost 0
Published by laurent - dans concentration
commenter cet article
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 11:30

Comme nous l’avons indiqué, nous illustrerons quelquefois l’état de notre monde par des incursions dans le domaine profane. La lecture du livre « 2030 le krach écologique » écrit par Geneviève Ferone et publié aux éditions Grasset nous en donne ici l’occasion.

 

Ce document établit une liste exhaustive de l’état de notre monde actuellement et projette une perspective pour 2030 et au-delà. La date nous parait importante puisque cette date est identique à celle donnée par des études traditionnelles sur la fin de notre cycle actuel. Rappelons une fois encore ici que la fin d’un cycle ou la fin d’un monde ne signifie pas la fin du monde. Ajoutons encore que cette date ne peut être prise au pied de la lettre car à l’époque où elle a été citée des pans entiers de la Connaissance ne nous été plus accessibles. Toutefois elle peut nous servir d’indication car en tout état de cause la fin du cycle actuel n’est plus très loin. Il ne s’agit pas de nous lamenter sur cette fin mais bien de préparer la venue du cycle futur qui entamera un nouveau cycle de redressement de la Connaissance qui nous conduira inévitablement vers un retour à la Lumière.

 

L’intérêt de cette publication est qu’elle démontre que le « matérialisme » à outrance nous conduit sûrement vers le déclin et que seul l’immatériel, le spirituel peut nous mener vers le redressement. Rappelons ici, une fois encore, que lorsque nous utilisons le terme spirituel nous parlons bien de Transcendance. Nous reprendrons d’ailleurs une « formule » dans la conclusion du livre : «  La création de richesse économique n’est plus synonyme de progrès humain. » Nous devons bien dépasser notre état humain si nous voulons progresser vers la Lumière et cela ne peut se faire que par une Tradition reéclairée et donc par le passage à un nouveau cycle car celui dans lequel nous vivons ne permet plus d’illuminer la Tradition. Certains individus peuvent illuminer leur cœur mais certainement pas une « société » entière. Et encore cette illumination ne peut être que partielle car certaines données de la Connaissance sont voilées à jamais, du moins jusqu’à l’arrivée du nouveau cycle.

 

La lecture de cet essai nous permet aussi d’illustrer l’importance de la réalisation de la Connaissance car si elle reste à l’état « virtuel » ou documentaire elle ne nous permet aucunement de dépasser notre état humain. Cette réalisation nous ouvre le domaine du sacré qui est bien le seul domaine, pour ceux « éveiller » qui mérite notre travail.

Laurent Mollard

Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 19:36
Nous ne ferons pas aujourd'hui de commentaires sur cet évangile, nous laissons chacun tout d'abord le méditer.

Au commencement était le verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. Par lui, tout c'est fait, et rien de ce qui s'est fait ne s'est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas arrêtée.

Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean. Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n'était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage.

Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans ce monde. Il était dans le monde, lui par qui le monde s'est fait, mais le monde ne l'a pas reconnu. Il est venu chez les siens, et les siens ne l'ont pas reçu. Mais tous ceux qui l'ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d'une volonté charnelle, ni d'une volonté d'homme : ils sont nés de Dieu. Et le Verbe s'est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu'il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.

Jean Baptiste lui rend témoignage en proclamant : "Voici celui dont j'ai dit : Lui qui vient derrière moi, il a pris place devant moi car avant moi il était." Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après sa grâce : après la Loi communiquée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

Dieu, personne ne l'a jamais vu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, c'est lui qui a conduit à le connaître.

Laurent Mollard
Repost 0
Published by laurent - dans Tradition
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 11:07

In Principio

Jean était venu pour rendre témoignage à la Lumière. Il n’était pas venu pour rendre témoignage de la Lumière c'est-à-dire qu’il était venu pour faire ce qu’il avait à faire avec la Lumière en lui. Il n’était pas venu pour expliquer ce qu’était la Lumière car elle ne peut pas être expliquée puisqu’elle est contenue dans l’Intuition intellectuelle qui niche dans le cœur. Cette intuition intellectuelle est le Soi transcendant qui est identique à chacun mais qui revêt l’habit que chacun pourra porter. Et c’est une fois que les habits seront totalement ôtés que l’individu qui le pourra, découvrira le Soi transcendant. C’est là un premier fait de l’ésotérisme car il s’agit là non pas de tenter de convaincre les autres de ce que l’on sait mais bien de vivre au plus simplement ce que l’on sait de la Connaissance ou de la Lumière.  Nous ne sommes donc pas dans le prosélytisme acharné mais bien dans la connaissance de soi, afin grâce à la Tradition, de connaître le Soi.

Ceci est clairement exprimé dans la suite de l’évangile puisque lorsque l’on demande à Jean « Qui es tu ? » La réponse est : il le reconnut ouvertement. C'est-à-dire qu’il sait qui il est donc il se connaît et peut donc affirmer qu’il n’est pas le messie car il ne s’adresse pas à la face religieuse de la tradition mais bien à la face ésotérique. Et pourtant il baptisait, bien sûr car les deux faces de la tradition ne sont pas incompatibles ni opposées bien au contraire puisque l’une ne peut être véritablement la tradition occidentale sans l’autre. Et c’est bien la ce qui caractérise l’état du cycle actuel c’est que l’une et l’autre des faces de la tradition en Occident sont très éloignées de la source de la lumière et donc explique leur situation. Ceci ce confirme lorsque Jean dit : «  moi, je baptise dans l’eau » car un peu plus loin dans l’évangile de Jean il qualifie Jésus de « celui qui baptise du Saint-Esprit ». Une autre indication nous est donnée dans cet évangile car Jean dit : « Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas. » Cette notion de milieu peut nous rappeler que c’est au « centre » que l’individu se connaît, et que c’est à partir de cet état qu’il pourra obtenir la délivrance. Jean nous dit dans cet évangile : « Je suis la voix qui crie à travers le désert. ». Il est donc celui qui dans l’immensité du temps et de l’espace, nous informe de la venue universelle du Christ et c’est justement parce que cette voix crie à travers le désert qu’elle nous parle de la Connaissance.

 

Laurent Mollard

Repost 0
Published by laurent - dans Tradition
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 10:41

Que la Lumière soit !

La Connaissance permet d'oter quelques uns des nombreux voiles qui couvrent la Tradition. Cette "lever des voiles" préfigure une nouvelle étape vers la réalisation.

VINCIT OMNIA VERITAS
---------------------------------
Le Monde Sacré d'Emmanuel

Repost 0
Published by laurent - dans concentration
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 11:18
Sans aller chercher ailleurs une tradition qui ne soit pas la notre, nous avons en occident notre propre tradition issue de la tradition primordiale :  c'est la religion chrétienne. Comme nous l'avons déjà écrit et suivant l'avancement du cycle elle est elle-même dégénérée c'est à dire très éloignée de son origine, de la Lumière. Il n'empêche que nous devons préparé le cycle à venir et pour cela faire tout ce que nous pouvons avec les outils que nous avons. Le texte fondateur est la bible qui contient en lui même pour celui qui peut le lire la Connaissance tout comme les textes védiques contiennent la Connaisssance pour ceux qui sont issus de cette tradition. La tradition sous la forme qu'elle adopte en Occident, contient une écorce visible par tous, la religion ; l 'exotérisme et un noyau accessible à ceux qui le peuvent : l'ésotérisme ; lui aussi dégénéré puisque représenté par la Franc-maçonnerie dont la plus grande partie a totalement tourné le dos aux Principes. A l'origine le Christianisme était bien le noyau mais pour des raisons précises il s'est transformé notamment à l'ccasion du Concile de nicée en un exotérisme. Soulignons simplement que cette transformation ne s'est pas faite d'un simple coup de baguette magique et qu'elle était indispensable sinon l'occident aurait été dépourvu de tradition ; c'est bien ce qui lui arrive aujourd'hui.

Nous vous proposons donc une lecture ésotérique des évangiles dominicaux que nous intitulerons :
In Principio suivi de la référence biblique à laquelle est issu l'évangile. Rappelons qu'il ne s'agit pas d'une méthode car chaque individu doit trouver sa méthode mais ce commentaire court a pour simple objectif de démontrer la véritable existence de la Connaissance et d'éveiller ceux qui le peuvent.

Nous commencerons avec l'évangile de Jean, à quelques temps de la naissance du Christ ; chacun verra bien là le symbole du commencement.

Laurent Mollard
Repost 0
Published by laurent - dans Tradition
commenter cet article

Profil

  • laurent
  • Pélerin de l'Absolu
  • Pélerin de l'Absolu

Le moment est venu.

Dans notre monde actuel, le profane qui a remplacé depuis bien longtemps le sacré, a érigé le matérialisme en dogme, ce dernier est aujourd'hui remplacé par la spéculation financière. Tous ceci nous indique bien qu'un nouveau cycle va voir le jour et c'est bien sur la naissance de ce prochain cycle que nous devons nous pencher. Il nous faut pour cela préserver la doctrine de la Tradition Primordiale afin de la transmettre à ceux qui peupleront ce nouveau cycle. La préserver signifie que nous devons la posséder effectivement, c'est à dire la réaliser, car c'est uniquement de cette façon que nous pourrons la transmettre à ceux qui sont qualifiés.

L'harmonie humaine est la première étape du redressement qui doit s'opérer. www.loidharmonie.com

Nous souhaitons donc accueillir librement tous ceux qui ont réalisés leur Unité, ceux qui cheminent sur l'Axe de la Vérité, mais aussi tous ceux qui étant qualifiés ne sont pas arrivés à la destination de leur chemin. Précisons qu'il ne s'agit aucunement pour nous de créer une "organisation" quelconque doublée d'un prosélitisme appuyé, ce serait tout le contraire de l'esprit traditionnel où chaque chemin est personnel. C'est la Connaissance qui éclaire le chemin. L'oeuvre de René Guénon, qui est celui qui a mis en lumière cette doctrine éternelle et universelle, nous servira de support précis et indéfectible. Comme lui, nous nous attribuons aucune paternité sur cette doctrine puisqu'elle est véritablement métaphysique, c'est à dire supra individuelle caractérisé par son domaine véritablement transcendant et universel. Nous nous considérons comme des "témoins" qui transmettent cette doctrine immuable. Nous souhaitons humblement "éveiller" ceux de nos contemporains, qualifiés, grâce à l'aide de la Connaissance afin de préparer le cycle à venir. 

Recherche

HABEMUS MUNDI

Source de l'Absolu...

 

Par le Principe,

Par la Nature,

 

Au Nom de la Volonté,

Au Nom de l'Amour,

Au Nom de la Foi,

 

Au Nom du Très-Haut,

Au Nom du Père,

Au Nom du Seigneur,

 

HABEMUS MUNDI

Le Monde Sacré d'Emmanuel

 



Pour lire les 10 premières pages ou commander cliquer ici

OEUVRONS ENSEMBLE

crisemonde

 

Envoyez nous vos commentaires de ce livre, chapitre par chapitre. Nous les étudierons ensemble.

Le Nom Invoqué

La Lumière de l'aube du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son coeur maintenant vraiment libéré
Lui ouvre le vestibule de l'Unique Palais
Où séjourne l'Amour du Nom Invoqué.

La Lumière de midi du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Ses Yeux s'émerveillent des bourgeons
Du jardin sacré bruissant de mille chants
Où demeure l'Arbre de la Vérité.

La Lumière du crépuscule du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son esprit enfin dévoilé entend
Le Maître s'en aller doucment
Laissant place à la Grande Paix.

La Lumière de minuit du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son souffle devenu éternel
Trouve dans l'immensité étoilée
Le repos auprès du Nom Invoqué.

AGORAVOX

Cliquez ici pour lire les articles publiés sur AGORAVOX