Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 17:42

Lors du chemin de croix avec les jeunes du vendredi 26 juillet 2013, le pape François a exprimé publiquement :


"... dans la Croix, Jésus est uni aux nombreux jeunes qui ne mettent plus leur confiance dans les institutions politiques, car ils y voient l'égoïsme et la corruption, ou qui ont perdu la foi en l'église, et même en Dieu, à cause de l'incohérence des chrétiens et des ministres de l'Evangile."


Un discours de Vérité qui signe le changement de cycle. 

Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 17:20

Il n'est pas dans nos habitudes de commenter l'actualité toutefois nous nous autorisons dans certains cas de le faire. La démission de Benoit XVI, successeur de Saint Pierre nous paraît être l'occasion de porter un message d'espoir. Héritier d'une grande tradition, qui certes s'éloigne de son coeur, la tradition chrétienne a porté très longtemps, durant son temps, la charge issue de la Tradition primordiale et à ce titre elle mérite tout notre respect comme toutes les autres traditions hortodoxes. Nous voulons donc ici exprimer à tous ses fidèles, comme à tous les fidèles pèlerins des autres traditions hortodoxes, que leur prières ne sont pas vaines. Dans cette fin de cycle, la Foi est bien l'Axe sacré immuable et éternel qui dirige tous les mondes et malgré le sens perdu, elle était, est et sera la Vérité, une et multiple, présente dans toutes les traditions hortodoxes. Que chaque fidèle pèlerin au coeur pur trouve dans ces quelques lignes l'espoir dans l'Amour et la Volonté accomplie.

Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 23:13


Nous donnons ici une représentation de l'analogie concernant le domaine des solstices.  Le solstice d'été peut être considéré comme la porte des hommes, avec la naissance de St Jean Baptiste ; le solstice d'hiver lui étant la porte des dieux, avec la naissance de St Jean l'Evangéliste.

Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 14:00

Il n'est pas dans nos habitudes de commenter l'actualité de notre monde en fin de cycle mais les éléments de ces derniers jours sont l'illustration criarde de nos propos. L'argent est devenu le maître du monde, la bête est même en train d'échapper à ses créateurs. Prenons l'exemple de Goldman and Sachs qui est la banque à l'origine des sub prime, spéculer sur la dette des particuliers, qui maintenant spécule sur la dette des états, comme elle l'a si bien fait avec la Grèce. Et bien cette institution est aujourd'hui en partie à la tête de l'Europe puisque la Grèce, l'Italie avec Mr Monti et le président de la banque centrale européenne sont des "ambassadeurs" de cette même banque. L'adoption ce jour du nouveau traité européen tue la démocratie en Europe car les parlements élus du peuple devront passer sous les fourches codines d'une administration. Nous sommes au dernier temps de la passation du pouvoir d'une aristocratie à une oligarchie au service du profit et de la cupidité. Chacun sait ce que nous pensons de la démocratie et ainsi elle aura été détruite par ce qu'elle a elle même engendré, le cercle est proche de se rejoindre. Comme vous le savez, il n'est nullement de notre action de signifier la fin d'un monde imminente mais ces éléments nous indique, s'il en était encore besoin, que ce cycle est en train de s'achever. La cristalisation du matériel devient telle que les fissures sont tellement profondes et nombreuses que le vase va effectivement se briser. Alors il ne sert plus à rien de recoller les morceaux mais laisser se diffuser la nuit porteuse par Principe de la Lumière. Nous reviendrons plus longuement sur cet article mais il nous est paru interressant de "fixer" cette situation.

 

Laurent Mollard

Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 21:26
fmmagazine

Voilà un nouveau magazine dédié à la Franc-Maçonnerie. Nous dirons simplement que ce magazine contient totalement des éléments "laïcs" bien que son rédacteur en chef nous indique dans son éditorial qu'il existe bien une approche spiritualiste.

Nous souhaitons simplement indiquer ici que certains oeuvrent à une franc-maçonnerie originelle c'est à dire située dans l'axe de la Tradition dont le chemin est orienté vers le Ciel et qui a pour objectif de retrouver, pour celui qui le pourra, son Unité. Cette franc-maçonnerie là ne fait pas de prosélytisme et n'a pas de "vision citoyenne du monde". La spiritualité traditionnelle place l'Esprit au dessus de la matière et possède un caractère supra-humain, un caractère transcendant et un caractère universel.

Laurent Mollard
Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 16:11

Une illustration de notre situation très éloignée du principe ou de la tradition primordiale est celle de l’importance donnée à l’avatar. Cette naissance profane de l’avatar est assez récente mais sa présence quotidienne, non plus seulement dans les jeux vidéo, conditionne les générations futures. Nous sommes de plus en plus dans un monde virtuel et on rajoute en plus la création d’une « image » de soi : l’avatar. C’est bien là tout le contraire de toute société ou démarche traditionnelle. La Tradition nous enseigne à rechercher notre unité en effectuant en premier lieu une connaissance de soi-même et donc certainement pas à créer un personnage auquel on s’identifie. Il ne s’agit pas de créer ce que l’on voudrait être mais connaître qui on est. Certes la première est plus facile que la seconde car elle n’est ni douloureuse, ni longue. Dans le monde actuel de l’immédiateté, créer un personnage prend quelques minutes alors qu’une recherche sur soi peut prendre plusieurs années.

 

Nous voudrions insister sur les effets néfastes de ces avatars, effets qui ne sont que les conséquences de notre situation cyclique ; nous devons pointer ces caractéristiques fortes de notre situation. L’avatar moderne est une illusion de celui qui le crée mais cette illusion n’en comporte pas moins des faits cachés en nous-mêmes que nous n’imaginions même pas avoir. Notre monde actuel déjà très relatif et illusoire face au monde véritable, superpose une nouvelle couche d’illusion. C’est bien là un nouvel « signe des temps » qui nous indique la proximité du prochain cycle. Il ne s’agit pas de mener un combat vain contre ces avatars mais de souligner la gravité de l’influence néfaste qu’ils apportent à notre société. La véritable tradition nous enseigne, notamment la tradition indoue, que l’Avatara n’est pas celui qui se crée une image mais celui qui a acquis effectivement une vérité transcendante et qui la « vit » au quotidien dans son état humain. C’est la remontée, grâce à la rectitude, de l’Axe sacré, et ensuite sa descente dans notre monde qui permet le passage de l’état d’individu à l’état d’Avatara.

 

La création d’un avatar profane est une création humaine qui nous conduira, comme toute création humaine, qu’au dépit et à la désillusion, du moins pour celui qui chemine sur une voie traditionnelle, et nous éloigne de la tradition.

 

L’esprit traditionnel qui pourrait nous animer ne doit pas nous conduire à stigmatiser une société déjà plus que suffisamment « désorientée », mais nous ne pouvons rester indifférents à certains faits qui nous permettent d’illustrer certains points de la Tradition. Nous ne pouvons dénoncer toutes les « profanations » de notre monde actuel mais nous nous permettrons certaines fois de donner un autre point de vue que le point de vue contemporain.

 

Laurent Mollard

Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 19:46

Le chemin débute dans l’obscurité

Seule une faible lueur brille au loin

Cette obscurité devient de plus en plus profonde

Le début de la marche semble nous éloigner de cette lumière

Périlleuse marche qui nous écorche les pieds

Parfois les mains car de très nombreuses chausse-trappes sont dissimulées sur le chemin

Il nous faut donc nous accrocher pour ne pas tomber

Mais savons nous où va cet abîme ?

Ne nous faudrait il pas tomber, lacher-prise, afin de toucher le fond

Et ainsi pouvoir remonter sans a-priori, juste pour le plaisir de remonter

Savoir de quoi est composé le fond pour pouvoir remonter plus léger

Cette lumière est toujours là, même au fond, n’est-elle pas le reflet

De la lumière véritable, le miroir de cet éclairage universel ?

Avant de tomber, il faut néanmoins parcourir une certaine partie du chemin

Qui nous indiquera lui-même le moment où nous pourrons tomber

Cette première partie est une préparation à la chute

Elle ne nous enseigne pas de quoi est composé ce fond

Mais comment tomber afin de pouvoir se relever droit, à l’équerre

Beaucoup de contresens composent cette première partie

Des impasses aussi qui peuvent être longues mais la marche en arrière

Fait aussi partie du chemin

La déception, la peur, l’angoisse, la désillusion

L’égo en fait, cette dualité qui est en nous

Font partie du chemin

C’est la remontée qui donnera naissance à l’Unité

Pas n’importe qu’elle remontée, celle qui nous conduit à la Lumière principielle

Dont nul ne peut la contempler face à face dans sa condition d’homme

Le chemin qui suit la remontée est un tracé solitaire

Dégagé de l’extérieur pour marcher sur un sentier rectiligne et plat

Composé d’un sol qui rend l’avancée toujours plus agréable

Le chemin ne se raconte pas

Il est la vie intérieure de celui qui chemine

Il est le secret inviolable du marcheur

D’ailleurs même pas secret car il ne peut être compris

Que par celui qui chemine sur son chemin

La vertu accompagne le cheminant

Non pas la vertu moralisante pour les autres

Mais la vertu pour soi, du Soi, éclatante dans sa simplicité et sa nature

Ah qu’il est dur ce chemin qui nous conduit vers l’inconnu

Mais n’est-il pas le seul tracé qui vaille d’être suivi ?

Des jalons nous aiguillent

Encore faut-il pouvoir les discerner dans cette obscurité pesante

Mais celui qui marche dans l’Axe sacré sait qu’ils sont là pour le faire progresser

Sur cette ligne aux traits brisés qui deviennent rectilignes pour celui qui persévère

La Connaissance et la Volonté sont les moteurs du marcheur

Qui doit prendre garde à les alimenter régulièrement

Afin de ne pas terminer subitement ce chemin

Le doute et la crainte nous tiraillent tout au long de ce périple

Mais ils s’estompent par enchantement

Lorsque l’Amour surgit

Le marcheur comprend alors que cet amour a toujours été là

Caché par sa propre ombre

Alors peut apparaître en pleine lumière

Le Beau et le Vrai.

 

Laurent Mollard

Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 15:28

La lecture de cet ouvrage est intéressante mais aussi déroutante du moins du point de vue traditionnel et nous allons nous en expliquer. Auparavant, nous tenons à dire que nous ne faisons point une critique de cet ouvrage mais un commentaire ce qui signifie que nous donnons notre point de vue et nous pouvons le faire car cet ouvrage nous le permet et c’est bien là un de ses intérêts.

 

L’ambition de ce livre nous est dite dans l’introduction ; « apporter au plus grand nombre des outils de « développement personnel » qui « est le terme générique de la volonté commune à tous d’être la plus belle version de qui nous sommes. ». Celui qui chemine sur la voie traditionnelle sait que l’initiation maçonnique transmet la Fiat Lux, vibration qui éveille l’étincelle qui se situe dans notre cœur pour élever notre esprit. Il s’agit donc bien de spiritualité et non pas de développement personnel et surtout pas comme il est écrit quelques lignes plus loin « l’amélioration des relations avec les autres, le renouvellement de sa carrière professionnelle comme pour simplement se « sentir bien », apprendre à devenir qui l’on est ou aborder une quête spirituelle. » Le développement personnel, c’est bien ce que je viens d’extraire à l’exception de la quête spirituelle qui elle est bien ce que cherche le pèlerin traditionnel. C'est-à-dire une Connaissance de soi et du Soi transcendant, universel et immuable, c'est-à-dire la personnalité différente de l’individualité qui « vit » dans l’humanité qui se limite à notre état humain. Le développement personnel est une construction moderne qui n’a aucun fondement ni légitimité si ce n’est s’opposer à la spiritualité transcendante. Au point de vue traditionnel, le développement personnel serait justement la connaissance de la personnalité, c'est-à-dire le Soi transcendant alors que dans le monde profane il serait plus juste de parler de développement de l’individualité. C’est bien le parfait exemple du mélange des genres détourné que l’on fleurir partout.

 

Dans cet ouvrage de très nombreuses citations viennent du monde spirituel ; Maître Eckhart, le Zohar, le Véda, la Bhagavad-gita, comme si on voulait cacher ce côté spirituel mais nous indiquer tout à la fois qu’il existe car pour une fois, et c’est assez rare dans ce type d’ouvrage, d’où un autre de ses intérêts, les notions spirituelles ne sont pas détournées de leur sens véritable où du moins ne sont pas utilisées à des fins laïques, malgré parfois quelques mélanges qui ne peuvent être évités par l’auteur. C’est dans le dernier tiers de son ouvrage, en quelques pages, que l’auteur aborde la spiritualité maçonnique. On apprend dans ce court chapitre que la spiritualité maçonnique est religieuse au sens le plus noble du terme mais elle n’est en rien une religion. Nous ne savons pas ce qu’a voulu dire l’auteur dans la première partie de cette phrase, par contre dans sa deuxième partie il a raison car suivant le point de vue traditionnel, la franc-maçonnerie à son origine pouvait transmettre la doctrine de la Connaissance qui est en occident le cœur de la Tradition avec son côté ésotérique (initiation) et le côté exotérique était, est la religion catholique et chrétienne (croyance). Les deux étant aujourd’hui considérablement éloignés du Principe, on ne peut que très difficilement retrouver le chemin traditionnel. Dans la suite de ce chapitre, nous pouvons lire que « la franc-maçonnerie est un art éminemment spirituel et que le travail sur soi est une condition sine qua non de l’accès au nirvana » et quelques lignes plus loin que « le Grand Architecte qui est la dénomination où de nombreuses options de croyances peuvent se cacher ( !) révèle une foi sociale et politique et le désir de créer un monde idéal où tous les hommes auraient simplement la possibilité de vivre en toute « égalité, liberté et fraternité » ». Ce que nous lisons là est bien l’exact opposé de la spiritualité puisque la spiritualité traditionnelle doit effectivement permettre de nous connaître afin de trouver notre unité mais non pour créer un monde idéal car cette spiritualité traditionnelle nous apprend, grâce à la Connaissance, que le monde dans lequel nous vivons est éphémère et contingent, tout comme notre individualité, et que si cela nous est possible nous pouvons dépasser notre état humain. Cela n’a rien à voir avec la création d’un monde meilleur , c’est bien là un exemple du mélange qui existe entre le profane et le sacré. Un autre exemple nous est donné lors de l’explication du premier voyage de l’initié. L’auteur nous présente une carte du tarot, la maison-Dieu, en indiquant « qu’elle peut représenter ainsi, soit l’humanité, soit l’égo anéanti par l’épreuve et retrouvant une certaine voie naturelle, à moins que ce ne soit le signe nous avertissant que la voie de l’égo et celle de la raison omnipotente ne sont que des impasses… ». Nous nous trouvons donc face à deux chemins, celui qui compose avec son égo grâce à une voie naturelle ( ?), qui est certainement la voie du développement personnel et le chemin qui dit que l’égo et la raison sont des impasses, c’est la voie traditionnelle qui désire l’éradication de l’égo en suivant l’Axe sacré qui se situe bien dans le cœur du cœur et non pas dans la tête là où se situe la raison. Cet Axe sacré se découvre grâce à l’intuition intellectuelle.

 

En continuant la description de l’initiation, nous pouvons lire dans un commentaire de la cérémonie d’initiation que la raison du silence est que pendant ce temps de non parole l’apprenti va peu à peu se dévoiler et il passera de la personne à l’individu alors que la démarche traditionnelle c’est bien de l’individu à la personne qu’il s’agit de passer comme nous l’avons vu au-dessus. C’est avec beaucoup d’intérêt que nous avons lu le discours de l’apprenti puisque nous voyons de très nombreuses références au Créateur : « Il est la sagesse même » !, « l’excellence de l’homme doit s’appuyer sur les trois vertus théologales (foi, espérance et charité)…et sans leur pratique tout l’édifice s’écroule…La paye de l’apprenti est la confiance en Dieu et cette paye nous sera donnée sous trois conditions qui sont : le repentir, la pénitence et l’aveu de notre faute, que par le signe de la quadruple équerre qu’il ne nous faut représenter que par un sincère exercice du culte qui nous est prescrit, et un saint usage de la prière qui nous est enseignée. ». Je crois que tout ce texte parle de lui-même, la notion de transcendance occupe une place centrale alors pourquoi disparaît elle par la suite ?

 

En fin du livre, le terme être est beaucoup utilisé notamment nous apprenons qu’il doit être restauré mais alors pourquoi faire ? L’Etre correspond au monde manifesté mais il « existe » un monde au-delà de l’Etre qui est « contenu » dans le monde non-manifesté. La Connaissance tente de nous approcher de ce monde là sachant que notre état humain ne pourra jamais totalement l'appréhender. L’Etre est en quelque sorte une limitation que la métaphysique, au travers de la Connaissance, doit nous faire découvrir mais aussi aller au-delà, puisque l’Absolu qui contient le manifesté et le non-manifesté ne connaît aucune limitation en raison de son infini.

 

L’épilogue nous permet de saisir l’humilité de l’auteur car elle doit nous précéder dans notre cheminement. Chacun possède sa vérité qui devra, le moment venu et selon chacun, se déverser dans la Vérité totale.

 

 

 

Petit manuel d’Eveil et de pratique maçonnique, par Alain Subrebost aux Editions Dervy

 

Laurent Mollard

Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 21:43

Conversation entre un homme et un oiseau

 

Un homme de terre marche seul dans la campagne ensoleillée, l’air triste.

Il rencontre un oiseau qui lui demande pourquoi il fait cette tête.

L’homme lui répond que son amour s’est envolé, d’ailleurs l’oiseau l’a peut être croisé.

Ce dernier lui réplique qu’il ne connaît que l’Amour rayonnant, celui qui ne déçoit pas.

Car l’homme de terre ne connaît que l’amour sentiment qui engendre les chagrins, la folie,

l’amour qui se représente par des gestes, des mots, des objets.

« Mais quel est cet Amour dont tu me parles ? » questionne l’homme de terre.

« L’Amour qui ne demande rien en échange, l’Amour éternel et immuable » pépie l’oiseau

« Comment le rencontrer ? » gémit l’homme de terre.

« Si tu ouvres ton cœur, que tu regardes vers le ciel et si tu vois l’Axe, alors tu pourras faire sa connaissance. Il n’attend rien de toi, seulement que tu l’accueilles » siffle l’oiseau.

« Il n’est donc ni éphémère, ni égoïste, nous ne doutons donc jamais de lui ? » interroge encore l’homme de terre.

« Lui ne doute pas de nous alors pourquoi ne pas simplement croire en lui et au-delà, si on le peut, apprendre à le connaître » murmure l’oiseau.

L’homme a terminé sa promenade qui l’a conduit dans un jardin calme.

Il peut alors abandonner sa mine triste pour arborer le masque de la sérénité.

Laurent Mollard

Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 16:27

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by laurent - dans Illustration
commenter cet article

Profil

  • laurent
  • Pélerin de l'Absolu
  • Pélerin de l'Absolu

Le moment est venu.

Dans notre monde actuel, le profane qui a remplacé depuis bien longtemps le sacré, a érigé le matérialisme en dogme, ce dernier est aujourd'hui remplacé par la spéculation financière. Tous ceci nous indique bien qu'un nouveau cycle va voir le jour et c'est bien sur la naissance de ce prochain cycle que nous devons nous pencher. Il nous faut pour cela préserver la doctrine de la Tradition Primordiale afin de la transmettre à ceux qui peupleront ce nouveau cycle. La préserver signifie que nous devons la posséder effectivement, c'est à dire la réaliser, car c'est uniquement de cette façon que nous pourrons la transmettre à ceux qui sont qualifiés.

L'harmonie humaine est la première étape du redressement qui doit s'opérer. www.loidharmonie.com

Nous souhaitons donc accueillir librement tous ceux qui ont réalisés leur Unité, ceux qui cheminent sur l'Axe de la Vérité, mais aussi tous ceux qui étant qualifiés ne sont pas arrivés à la destination de leur chemin. Précisons qu'il ne s'agit aucunement pour nous de créer une "organisation" quelconque doublée d'un prosélitisme appuyé, ce serait tout le contraire de l'esprit traditionnel où chaque chemin est personnel. C'est la Connaissance qui éclaire le chemin. L'oeuvre de René Guénon, qui est celui qui a mis en lumière cette doctrine éternelle et universelle, nous servira de support précis et indéfectible. Comme lui, nous nous attribuons aucune paternité sur cette doctrine puisqu'elle est véritablement métaphysique, c'est à dire supra individuelle caractérisé par son domaine véritablement transcendant et universel. Nous nous considérons comme des "témoins" qui transmettent cette doctrine immuable. Nous souhaitons humblement "éveiller" ceux de nos contemporains, qualifiés, grâce à l'aide de la Connaissance afin de préparer le cycle à venir. 

Recherche

HABEMUS MUNDI

Source de l'Absolu...

 

Par le Principe,

Par la Nature,

 

Au Nom de la Volonté,

Au Nom de l'Amour,

Au Nom de la Foi,

 

Au Nom du Très-Haut,

Au Nom du Père,

Au Nom du Seigneur,

 

HABEMUS MUNDI

Le Monde Sacré d'Emmanuel

 



Pour lire les 10 premières pages ou commander cliquer ici

OEUVRONS ENSEMBLE

crisemonde

 

Envoyez nous vos commentaires de ce livre, chapitre par chapitre. Nous les étudierons ensemble.

Le Nom Invoqué

La Lumière de l'aube du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son coeur maintenant vraiment libéré
Lui ouvre le vestibule de l'Unique Palais
Où séjourne l'Amour du Nom Invoqué.

La Lumière de midi du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Ses Yeux s'émerveillent des bourgeons
Du jardin sacré bruissant de mille chants
Où demeure l'Arbre de la Vérité.

La Lumière du crépuscule du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son esprit enfin dévoilé entend
Le Maître s'en aller doucment
Laissant place à la Grande Paix.

La Lumière de minuit du Vrai jour
Eclaire l'Etre celui Désigné.
Son souffle devenu éternel
Trouve dans l'immensité étoilée
Le repos auprès du Nom Invoqué.

AGORAVOX

Cliquez ici pour lire les articles publiés sur AGORAVOX